Assemblée générale de l’ASEAA, section FR,  le samedi 23 février 2019, dès 14h00 à Grandsivaz, au Relais du Marronnier

Ordre du jour :

  1. Accueil
  2. Appel
  3. Excusés
  4. Désignation des scrutateurs
  5. Procès-verbal de la dernière assemblée
  6. Mot du Président
  7. Rapport du Trésorier
  8. Rapport des Vérificateurs des  comptes
  9. Cotisation des membres pour l’année 2019
  10. Décès
  11. Admission des nouveaux membres
  12. Démissions
  13. Election du Comité
  14. Activités 2018
  15. Programme 2019
  16. Exposé de notre Président Central
  17. Délivrance des licences
  18. Discussions
  19. Bourse interne (modus operandi)
  20. Clôture de l’assemblée générale
1. Accueil

Mesdames et Messieurs, chers invités, je vous souhaite la bienvenue pour cette 41ème Assemblée Générale de l’ASEAA, section de Fribourg, au nom de laquelle je tiens à remercier Madame Sylviane Marguet, pour son accueil et la mise à disposition de la salle que nous découvrons pour la première fois. Je relève la présence de notre membre et Président central, M. Claude Pellaton, de M. Patrick Lavanchy, invité, Président de la section valaisanne.

Tous les membres et candidats de notre section ont été convoqués en conformité de nos statuts. Cette assemblée peut donc délibérer en toute légitimité et je souhaite dès lors que nos débats se déroulent dans un esprit d’écoute et de fair-play. L’ordre du jour est contenu dans votre convocation. Y a-t-il des remarques à formuler. Cela étant dit, je vous saurais gré dès maintenant de noter vos questions qui seront traitées sous point 18.

Je déclare donc ouverte notre 41ème Assemblée Générale, ce samedi 23 février 2019 à 14h08.

2. Appel

L’appel est réalisé par la liste des présences qui va circuler. Je vous demande instamment de bien vouloir vous assurer que tout correspond à vos coordonnées actuelles (vos mails, vos numéros de téléphone, Natel ou fixe) et de grâce écrivez lisiblement. La liste de présence est retournée avec la signature de 67 membres présents (64 ASEAA/3 Amis de la Fribourgeoise).

3. Excusés

Se sont excusés pour de justes motifs les membres ci-après :

  • soit une liste assez conséquente qui sera jointe au PV du jour.
4. Désignation des scrutateurs

Sont désignés comme scrutateurs :

  1. M. Henri Monney                3. M. Jonathan Brohy
  2. M. François Weber             4. M. Jean-Pierre Sciboz
5. Protocole de la dernière assemblée

Comme indiqué dans la convocation, il n’y pas de lecture du procès-verbal de la dernière assemblée. Des exemplaires manquants sur les tables, ce dernier a été envoyé à un membre le demandant directement par mail. Je vous  demande maintenant de bien vouloir approuver ce procès verbal par vote à mains levées.

Remarque (s) : le nombre d’exemplaires doit être augmenté.                    Abstention (s) : 1.

Le PV est approuvé à l’unanimité (moins 1 abstention(s)).

6. Mot du Président

Vous êtes tous au fait du résultat du referendum portant sur notre opposition au diktat de l’UE ayant trait aux nouvelles directives que voudrait nous imposer notre gouvernement qui a fait montre d’une docilité coupable en ne réfutant pas de but en blanc les desiderata sans fondement contenus dans ces directives. Au contraire, gauche oblige, nos édiles y ont souscrit avec beaucoup d’empressement. On vit à l’heure du consensus mou et du politiquement correct et nos ministres ne sont pas enclins à virer leur cuti de sitôt. Voltaire ne se trompait pas lorsqu’il disait que la politique est le moyen pour des personnes sans principe de diriger des hommes sans mémoire.

Maintenant, l’issue de cette lutte, qui se livre encore âprement, ne nous sera connue que par le verdict de la votation du 19 mai 2019. Il est de fait que notre camp aura fort à faire pour convaincre les barons de l’industrie et les magnas de l’économie. Il est à craindre que les chiens aboyant mais que la caravane passe et que, de citoyens à sujets, nous continuions à demeurer taillables et corvéables à merci.

Quant aux banques suisses, elles pourraient fort bien se passer de l’Europe. Une révolution beaucoup plus silencieuse et politique est en train de s’opérer en son sein ; les banquiers n’ont plus qu’un engouement très mitigé pour un accord entre la Suisse et l’Union européenne. Alors même que Berne tablait sur le tout puissant lobby bancaire suisse comme l’une des forces de rapprochement avec Bruxelles, il semble bien que de ce côté-là, il y ait du mou dans les genoux. Aux yeux des hommes en gris, les années passent et la Suisse n’a obtenu qu’un seul accord bilatéral, ce qui démontre bien que les promesses de Schengen n’ont rien de la panacée. L’accès à la forteresse du marché européen en s’adaptant au lourd tissu réglementaire de l’Union est devenu une chimère dont le coût démesuré ne devrait pas être accepté par nos édiles.

Je vais vous parler maintenant de Montagny, la commune qui nous accueille aujourd’hui. Cette entité est née de deux fusions, la première, le 1er janvier 2000, avec les villages de Cousset, Montagny-la-Ville, Montagny-les-Monts, qui ont été rejoints, le 1er janvier 2004, par Mannens et Grandsivaz. Troisième commune de la Broye, Montagny va bientôt compter 2700 habitants, pour une superficie de 1752 hectares.

Les membres de l’ASEAA, nous le savons tous, aiment à se pénétrer d’histoire. Ainsi donc, nous allons nous retrouver au Haut Moyen Age, dans le château de Montagny érigé sur une butte, dont seule la tour, proche de l’Arbogne, a été préservée.

Le premier indice de propriété date de 1107, où l’on cite Ulrich, seigneur de Belp et de Montagny, sous l’égide de la Maison des Zaehringen. Au début de l’extinction de cette dynastie, vers 1218, commence une période trouble dominée par divers nobliaux de la  Maison de Savoie. Petit à petit, les seigneurs de Montagny réussissent à vassaliser la plupart des familles de petite noblesse dans leur sphère d’influence. C’est l’âge d’or qui durera des décennies. La Ville Neuve est construite. Dès 1335, de grandes difficultés surgissent avec la proximité de la ville de Fribourg qui recherche son expansion vers les quatre points cardinaux. 

En 1358 Aymon IV, qui par héritage règnait sur ce fief en vient à l’hypothéquer. Les chose ne s’améliorent pas avec l’avènement de Théobald de Montagny qui fut l’un des derniers seigneurs des lieux, qu’il laissa se délabrer. De plus, en octobre 1390, il commet un acte fort répréhensible en poursuivant et trucidant, dans la forêt de Belmont, un moine clunisien de Payerne, Jean de Faucigny, qui s’en allait dire la messe à la Chapelle de Chandon. Il est condamné à mort mais est finalement gracié par la comtesse de Savoie, Bonne de Bourbon, en raison de services rendus à sa famille. Il est alors emprisonné à vie. Un autre personnage est mentionné comme ayant reçu en apanage, vers 1403, les châtellenies de Montagny et de Corbières. Il s’agit de Humbert le Bâtard de Savoie, qui fit partie de la Croisade de 1396 et fut délivré, en 1402, par Timour le Boiteux (Tamerlan) après la bataille d’Ancyre (l’actuel Ankara en Turquie).

A la suite des Guerres de Bourgogne, en 1478, Fribourg achète à la Savoie la seigneurie de Montagny, gagnée de haute lutte. S’ensuit une période de prospérité. Dès 1460, le bourg compte cent-quarante feux et sept-cents habitants. Le marché hebdomadaire et la foire annuelle, le jour de la Saint-Clément connaissent une affluence réjouissante. 

Puis un jour de 1504, le château et le bourg sont la proie des flammes. Tout est dès lors laissé à l’abandon. C’est le temps de la Réforme, Berne et Fribourg se jettent sur les terres savoyardes du Pays de Vaud. Ce n’est qu’en 1752 que Leurs Excellences de Fribourg consacrent une somme de 20’000 livres pour tenter une restauration qui n’aura pas d’autre aboutissement qu’un plan et une aquarelle qui seront déposés au Registre du Cadastre de Fribourg par M. Charles Castella. Dès lors, tout va de mal en pis. L’invasion des troupes françaises en 1798 sonne la fin du baillage fribourgeois qui aura duré 320 ans. On plante des arbres de la liberté et l’on crée le district de Montagny qui adhère à la République lémanique. Fribourg se désintéresse de plus en plus du site de Montagny qui sera, le 2 janvier 1802, vendu par la Chambre administrative à M. Jean Terrapon, paysan de Montagny-les-Monts, pour la somme de 5200.00 frs. Comme celui de la Molière, le château sera démoli pour récupérer la pierre. 

Il aura suffit d’une vingtaine d’années pour qu’une somptueuse demeure seigneurale passe par la pioche des démolisseurs. Finalement seul le donjon sera sauvé in extremis par le Général Nicolas de Gady qui l’acheta, le 21 juin 1827, à Jean Terrapon, pour la somme de 100.00 frs. En 1828, le site passe de Jean Terrapon à son fils Antoine qui, en 1840, cède à  Barbe Stern, meunière aux Arbognes, les terres descendant jusqu’aux rives de l’Arbogne et la butte à Nicolas Bugnon de Montagny-les-Monts. En 1873, les descendants de ce dernier céderont le tout à l’Evêché de Lausanne qui en fera don à la paroisse et au Bien curial.

Un siècle passe et en 1973, par voie d’héritage, la Tour revient à la famille de Werra. Le 21 septembre 1989 est le jour de la signature, en la salle de la Maison-de-Ville, de l’Acte de Fondation Général de Gady, pour la sauvegarde de la Tour de Montagny, la famille de Werra, propriétaire, cédant tous ses droits. La Tour de Montagny est sauvée.

J’en termine, pour l’histoire, en relevant dans leurs annales de 1502, que la Commune de Montagny avait donné 22 sous au Bailli de l’époque et à ses serviteurs pour fumer une sorcière pendant 4 jours. Je n’ai pas trouvé en quoi cela consistait.

Nous passons maintenant au point suivant

7. Rapport du Trésorier

Je donne la parole à notre trésorier, Frédéric Grandjean, afin qu’il nous présente une synthèse des documents comptables de notre association. Je le remercie pour son travail dûment accompli.

Maurice donne la parole à notre trésorier, Frédéric Grandjean. 

Les détails des comptes sont annexés à ce document.

8. Rapport des Vérificateurs des comptes

Ce sont Messieurs Pierre Roggo et Etienne Baechler qui ont été désignés, lors de la dernière AG, vérificateurs des comptes 2018. Je demande à l’un d’eux de nous faire lecture de leur rapport.

Je prie l’assemblée de bien vouloir accepter, par mains levées, le rapport qui vient de vous être communiqué.

Accepté par nombre de voix : 82  Opposition 0  Abstention 0

Les comptes sont approuvés à l’unanimité.

Les vérificateurs pour le prochain exercice sont désignés comme suit :

  • Etienne Baechler
  • Claude Gremaud

Un suppléant doit être nommé. Je prie l’une ou l’un de vous de se déclarer disponible pour cette charge.

  • M. André Bise se déclare volontaire pour cette mission. Est accepté(e) comme tel (le) et élu (e) par acclamation.
9. Cotisation des membres pour l’année 2019

Cette cotisation demeure inchangée, soit Frs 95.00 pour les membres de la Fribourgeoise et Frs 35.00 pour les membres d’autres sections qui souhaitent être rattachés à la nôtre.

10. Décès

J’ai le pénible devoir de vous informer du décès de :

  • M. Robert Progin, âgé de 75 ans,  survenu le 13 janvier 2018.
    Ce collègue était membre fondateur de notre section.
  • M. Bernard Jolliet, âgé de 88 ans, survenu le 25 mai 2018.
    Bernard était bien connu de nous tous, pour son stand qu’il tenait dans les diverses bourses auxquelles nous participions.
  • Mme Fernande Chenaux, belle-mère de notre collègue Jean-Pierre Sciboz, décédée le 1er juillet  2018.
  • Mme Denise Locher, épouse de notre collègue Antoine Locher, décédée le 02 octobre 2018.
  • M. Benjamin Sciboz, fils d’André Sciboz, membre de notre section. Benjamin, âgé de 55 ans, a perdu la vie lors d’un accident de montagne, le 19 janvier dernier.
  • Mme Gaby Rollinet-Rossier, la maman de Myriam, ancienne secrétaire au Comité Central, décédée le 19 janvier dernier. 

Je vous demande de vous lever et de respecter une minute de silence en hommage à ces défunts. 

11. Admission des nouveaux membres 

M. Pierre Jacob, responsable de la tenue du registre des candidats m’a informé qu’un nombre impressionnant de candidats vont être reçus aujourd’hui. A l’appel de leur nom, ils se présenteront à l’assemblée et nous feront connaître leurs centres d’intérêt en rejoignant nos rangs. Par ailleurs, il leur est rappelé qu’ils devront prendre leurs dispositions pour être présents lors de l’AG de la Centrale, le samedi 6 avril 2019 à Givisiez.

Il s’agit de :

  1. Bise André
  2. Brohy Jonathan
  3. Carisi Ivan (excusé,sera présent pour l’AG de la Centrale)
  4. Carruzzo Joé
  5. Codogno Emmanuel (absent)
  6. Dulbecco Mario (excusé, vacances réservées à l’étranger)
  7. Dumitrescu Laurentiu-Alexandru
  8. Erfani Nader
  9. Grossu Horia
  10. Jahns Olivier (absent)
  11. Lambert José
  12. Messer Christian
  13. Monney Ferdinand (Section Vaudoise /registre amis)
  14. Monti Cavalli Yvan (Section Vaudoise /registre amis)
  15. Mossa Federico (absent)
  16. Perriard Arthur
  17. Regazzoni Adriano
  18. Saeidi (M-Brodard) Soroosh
  19. Reymond Maïc
  20. Vega Yann Manuel
  21. Verdon Cloé
  22. Torche Joseph (transfert de la Vaudoise à notre section)
12. Démissions

Nous avons pris note de quelques démissions, à savoir :

  • Dominique Vultier
  • Florian Allemann
  • Georges Raemy
  • Marcel Viret
  • Massimo Zanuttini
  • Viviane Andrey née Equey
  • Yvan Andrey, son époux
13. Election du Comité

Comme annoncé lors de notre dernière AG, notre Comité prend congé aujourd’hui de notre estimé collègue Pierre Jacob qui souhaite se libérer des charges importantes qui lui étaient confiées pour rejoindre la cohorte des membres. Pierre va laisser un vide qui ne sera pas aisé de combler. Il tiendra toujours son stand dans les bourses où nous sommes habitués à le rencontrer et continuera à prendre part à nos diverses activités. L’an prochain, c’est donc dans l’hémicycle de l’Assemblée Générale que nous le retrouverons.

Pierre constituait l’un des piliers du Comité, s’occupant notamment du collationnement des dossiers destinés à l’adhésion ainsi qu’au   renouvellement des licences et des diverses convocations officielles. Force tranquille sur laquelle on savait pouvoir s’appuyer, il avait le don de prévoir ce qu’il nous fallait à l’occasion des AG de la section et de la Centrale (Tout était prêt, bristols, laissez-passer et autres titres de fonction). Son engagement a toujours été discret mais diablement efficace.

Un changement interne vous est signalé. Notre vice-président Alain Cuennet ayant souhaité être libéré de cette fonction, c’est Virginie Dutoit qui l’a reprend. Que vous sachiez encore que cette dernière sera appelée à me succéder en 2020. 

Hormis le départ de Pierre Jacob et autre mutation interne, le Comité est d’accord de poursuivre son mandat dans sa formation actuelle. Avant cela, si quelqu’un dans cette assemblée veut faire une proposition, solliciter des changements, voire se porter candidat, je lui demande de se manifester maintenant. Ce n’est pas le cas, on passe au vote. Le comité est réélu, comme proposé, à l’unanimité.

14. Activités 2018

Je vous donne maintenant un bref rappel de nos activités en 2018, à savoir :

  • 18.01. Matran, Conférence de l’adj. Brügger du Bureau des armes, présentation de son futur successeur, M. Bernard Horner ;
  • 24.02. Treyvaux, Assemblée Générale, repas offert aux membres pour marquer le 40ème anniversaire de la section ;
  • 10.03. Estavayer, Tir à la poudre noire au Stand Pistolet ;
  • 22.03. Matran, Conférence sur la poudre noire de notre collègue de la section Vaudoise, Ferdinand Monney, ;
  • 07.04. Givisiez, Assemblée Générale de la Centrale ;
  • 28.04. Estavayer, Tir aux armes historiques au Stand Pistolet
  • 10.05. Rome, Sortie de 4 jours pour commémorer le 40ème anniversaire de la section, viste de la Garde Suisse, de la Cité du Vatican et de Monte Cassino (30 participants). Un grand merci à Christian Pozzi, pour l’organisation du voyage, à Christian Perritaz, pour la logistique locale, ainsi qu’à notre photographe officiel André Bise ;
  • 13.09. Matran, réunion-retrouvaille des participants au voyage à Rome, présentation de l’album de notre photographe ;
  • 06.10. Chamblon, Tir aux armes historiques et modernes. Une belle brochette d’armes et de tireurs (32 participants, armes engagées 43 pistolets et 73 fusils pour un total de 5100 coups tirés). Merci aux responsables logisitique-sécurité, le colonel Christophe Rial, Pierre Roggo, Jean-Claude Bonny, Christophe Gander ainsi que Lucien Rial, planton de circulation. Une belle ambiance qui se termine comme à l’accoutumée à la cantine ;
  • 20.10. Broc, Tir à la poudre noire et autres armes historiques,
    (28 participants inscrits). Une journée pleine d’ambiance et de fumée. Merci aux organisateurs, MM. Michel Savary et Hubert Schmidt qui, au pied levé, ont repris l’organisation de ce tir. Merci pour le café-croissant et le repas de midi qui nous a été servi par Mme Orfea Scaramucci et le concierge du stand, M. René Thomet ;
  • 27.10. Givisiez, Bourse inter-sections de l’ASEAA Fribourg ;
  • 15.11.  Matran, Conférence de notre membre Christophe Revaz, lequel nous a présenté une rétrospective des armes Sphinx. En 2ème partie, soirée thématique et exposition-bourse. En final apéritif de fin d’année offert aux membres de la section.
15. Programme 2019 

Les activités programmées pour la saison 2019 sont contenues dans la convocation que vous avez tous reçus. De plus, elles figurent dans le dernier bulletins No 202 de la Centrale, page 25. Prenez la peine de noter les dates à retenir dans vos agendas et de vous y référer par la suite. D’autres activités seront ajoutées dès que nous aurons confirmation des dates.

16. Exposé de notre Président central
  1. Notre Président central, M. Claude Pellaton est invité à nous présenter un exposé particulier sur l’Armée. Je lui donne la parole.
17. Délivrance des licences

Les licences 2019, qui englobent les nouveaux candidats, nous ont été remises. A l’appel de votre nom, répondez présent et venez en prendre possession à la table du Comité, auprès de notre  responsable du classement Alain Cuennet. Comme les précédentes, ces licences sont pouvues d’un rectangle de couleur qui en détermine validité et échéance, en l’occurrence 31.03.2020. Désormais, seuls les détenteurs de cette légitimation, dotée de cette empreinte de contrôle, auront accès à nos bourses, respectivement celles de l’extérieur et à nos assemblées.

18. Discussions

La parole est donnée aux membres qui souhaitent s’exprimer, ou solliciter une information. A vous la parole. Veillez à donner clairement votre nom pour la rédaction du PV. Aucune remarque n’est émise.

19. Bourse interne (modus operandi)

A l’issue de cette assemblée, la bourse sera ouverte à chacun des membres qui désirent mettre quelque chose en vente. Nous vous recommandons toutefois de bien vouloir recouvrir les tables avec une protection efficace (couvertures épaisses ou autres moyens).

Les impératifs de sécurité doivent prévaloir, ce qui veut dire qu’avant toute manipulation d’armes, les contrôles de sécurité doivent être effectués. Aucun démontage ne se fait sans l’assentiment du propiétaire.

20. Clôture de l’Assemblée Générale

J’en termine en vous remerciant pour votre patience et votre bonne tenue au cours de ces débats.

Je tiens à remercier les membres du Comité pour leur indéfectible dévouement et la qualité de leur travail tout au long de l’année. Je les appelle, dans l’ordre alphabétique décroissant, et les prie de se lever tour à tour afin que vous puissiez mettre un visage sur leur nom :

  1. Yanick Bourqui
  2. Virginie Dutoit
  3. Thérèse Wolhauser
  4. Pierre Jacob (pour la dernière fois)
  5. Jean-Pierre Sciboz
  6. Frédéric Grandjean
  7. Christian Pozzi
  8. Christian Perritaz
  9. Alain Cuennet

Ils méritent vos applaudissements et merci à vous tous

Je déclare close, à 15h32, notre 41ème Assemblée Générale de l’ASEAA, section Fribourgeoise.

                                                                     Maurice Thierrin

                                                                     Pdt ASEAA, sct FR